Skip to main content

L’endométriose est une maladie multifactorielle qui touche 10% des femmes en France.
Souvent mal diagnostiquée, la médecine traditionnelle offre peu de solutions. Mais il existe un accompagnement supplémentaire avec la médecine douce qui permet de soulager les douleurs au quotidien : ostéopathie, ostéopathie gynécologique, acupuncture, naturopathie …

La douleur n’est pas normale et vous pouvez vous faire accompagner !

L’endométriose, c’est quoi ?

C’est une maladie de l’endomètre : les cellules qui composent le revêtement interne de l’utérus migrent en-dehors de la cavité utérine
Ces cellules restent sensibles aux hormones : elles saignent donc en dehors de l’utérus.
Cela provoque, aux endroits où le tissus se trouvent, des lésions, nodules ou kystes, ainsi que des réactions inflammatoires avec formation de cicatrices fibreuses et d’adhérences accolant les organes avoisinants : ovaires, vagin, trompes, rectum, intestin, vessie.

Cette maladie est à ce jour mal diagnostiquée. Il y a environ 7 ans d’errance médicale pour une femme.
On compte 10% des femmes de France qui seraient atteintes de cette maladie.

C’est une maladie qui peut être très douloureuses et peut causer :
– de l’infertilité
– des troubles digestifs
– des troubles urinaires
– de la fatigue chronique
– des douleurs pelviennes et lombaires (douleurs irradiant dans la jambe)
– des règles douloureuses et saignements abondants
– dyspareunie (douleurs lors de rapports sexuels)

Qu’elles sont les causes ?

L’endométriose est une maladie multifactorielles.
Elle peut être lié à l’émotionnelle causant beaucoup de stress mais aussi un système digestif ou urinaire enflammé, un dérèglement hormonal.

Lors d’une consultation de naturopathie, il est possible de trouver les causes et d’accompagner le patient pour atténuer les douleurs et favoriser la fertilité si elle est remise en cause par les examens médicaux.

Dans la médecine traditionnelle, aucune cause n’a été trouvée à ce jour.

Quelques conseils en naturopathie

Les plantes régulatrices hormonales pour soulager les douleur et les saignements :
Gattilier, Achillée millefeuille, Bourse à pasteur
A prendre en tisane, teinture mère ou gélule

Combattre l’inflammation grâce à la micronutrition et la nutrithérapie :
Curcuma, Onagre, Oméga 3
Suppression des aliments raffinés et des produits laitiers.

Photo by Alexander Krivitskiy on Unsplash

J’espère que cet article vous aura plu et que cela vous aura donné encore plus envie de prendre soin de vous !
Pour lire les autres articles rendez-vous en bas de cet page ou dans le menu Blog du Studio de santé naturelle.

Laissez un commentaire